nos plusNos maisons sont conformes aux exigences de la réglementation thermique 2012

reglementation thermique RT2012

maisons PRIMA

Vous souhaitez bénéficier du meilleur rapport qualité/prix tout en bénéficiant d’une maison RT2012 performante, faites le choix Prima.

maison neuve Prima

maisons NATURA

Vous aimez la nature, le confort, la chaleur, l’esthétique du bois alors la gamme Natura est faite pour vous.

maison neuve Natura

maisons VISIA

Vous aimez la différence, le style, la gamme Visia propose des constructions réalisées sur mesure alliant goût, performance et originalité.

maison neuve visia

nos maisons passives

Mais alors qu’est-ce qu’une maison passive ?
Une maison passive est un bâtiment économe en énergie qui garantit toute l’année un climat intérieur confortable sans avoir recours à un système de chauffage conventionnel. En effet, les pertes de chaleur sont tellement limitées qu’un faible apport de chauffage est suffisant. La puissance d’un fer à repasser (+- 2000 W), permet de chauffer confortablement une maison pendant l’hiver. Une maison passive consomme en moyenne 4 fois moins d’énergie.

• Des besoins en chauffage inférieurs à 15 kWh d’énergie finale/m²/an.
• Une étanchéité à l’air inférieure à 0,6 volume/h à 50 Pascal. (4 à 5 fois plus exigeants que le critère du B.B.C.)*
• Des besoins en énergie primaire totale inférieurs à 120 kWh/an.(électroménagers peu gourmands obligatoires)

3 critères principaux

ventillation contrôlée

isolation thermique

étanchéité à l’air

La mesure de la perméabilité à l’air

La perméabilité à l’air est un enjeu majeur des bâtiments à faible consommation d’énergie.
Avec l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments, les déperditions d’énergie par renouvellement d’air représentent une part de plus en plus importante dans le bilan du chauffage. De plus, les infiltrations d’air parasites perturbent l’efficacité de la ventilation et entrainent une dégradation de la qualité de l’air et du confort.
Il est donc important de concevoir des bâtiments étanches à l’air afin de minimiser leurs besoins de chauffage, tout en maintenant une ventilation efficace permettant de conserver un air sain.
Afin d’obtenir les labels BBC-Effinergie, il est obligatoire d’effectuer une mesure de la perméabilité à l’air des bâtiments à usage d’habitation. Pour un bâtiment neuf, la valeur obtenue pour le Q4 Pa_surf doit être inférieure à 1 m3/h.m2 de parois froides pour des logements collectifs et inférieure à 0,6 m3/h.m2 de parois froides pour une maison individuelle, sous une pression différentielle de 4 Pascals. Cette mesure doit être réalisée une fois la construction achevée

Pour réaliser cela il faut d’abord isoler. Il y a généralement entre 25 et 35 cm d’isolant sur les murs, 20 cm pour les sols et 40 à 45 pour les toits, selon le type de matériau utilisé. Les fenêtres doivent être en triple vitrage et les châssis sont spécialement conçus, ainsi que toute la menuiserie. De plus, l’habitation est étanche à l’air. Ainsi il y a très peu de perte de chaleur à travers l’enveloppe de l’habitation.
Pour apporter suffisamment d’air frais dans l’habitation, on utilise un système de ventilation mécanique avec récupération de chaleur appelée VMC double flux.
Celle-ci est composée de plusieurs éléments :
· Deux réseaux de gaines distincts, chacun doté de son propre ventilateur, le premier insufflant l’air neuf dans les pièces de vie (le salon et les chambres), le second expulsant l’air vicié à partir des pièces de services (la cuisine, la salle de bain et la buanderie).
· Un échangeur thermique qui récupère la chaleur de l’air extrait pour la transférer vers l’air entrant, associé à un système de récupération des condensats (devant être raccordé aux eaux usées), car l’échangeur produit naturellement de la vapeur d’eau.
· Une prise d’entrée d’air ou un puits canadien (puits climatique) pour l’air neuf et une sortie d’air pour l’air vicié

Aspects financiers
Une maison passive est non seulement moins « énergivore » qu’une maison traditionnelle, mais elle est en plus beaucoup plus confortable. Il n’y a jamais de courant d’air car il y règne partout une température homogène. L’air ambiant est renouvelé et filtré continuellement ce qui rend la qualité de l’air bien supérieure à celle d’une habitation traditionnelle. Le triple vitrage garantit le confort acoustique et le choix soigneux de l’emplacement des fenêtres assurent un apport important de lumière du jour et de confort visuel dans chaque pièce.
Pour le moment construire une maison passive coûte plus cher que de construire une maison standard. Le surcoût s’explique par le supplément d’isolation, la menuiserie, l’étanchéité à l’air, le système de ventilation etc. Par contre l’investissement en termes de système de chauffage est bien moins important. La méthode constructive, les techniques et les matériaux utilisés sont les facteurs déterminants du surcoût. Le délai de retour d’investissement est estimé à 10 ans en moyenne et diminue en fonction de la hausse du prix des carburants. Passé ce délai, une maison passive n’engendre que des bénéfices, de par ses frais d’entretien réduits, sa valeur de revente supérieure, etc.